Faut-il avoir peur de l’oral du B1 ?

Mis à jour : 11 avr. 2019



Mais non, il n’y a pas de raison d’avoir peur. Cela dit… il faut être vigilant, car il y a trois exercices bien distincts, et vous n’avez pas beaucoup de temps (environ 15 minutes de passation). Regardons plus en détail : Premier exercice : présentation générale (deux ou trois minutes). Vous vous présentez en parlant de vous, de vos activités, de vos projets. Les examinateurs vous posent alors quelques questions pour développer tel ou tel sujet. Par exemple, si vous dites que vous aimez le tennis, ils vont vous demander quel joueur vous appréciez, est-ce que vous-même vous jouez, depuis combien de temps, avec qui… Deuxième exercice : exercice en interaction (trois ou quatre minutes). Vous connaissez déjà cet exercice, c’est le jeu de rôle que vous avez fait en A2. Mais cette fois, vous n’avez pas de temps pour préparer. Vous tirez au sort un sujet, vous le lisez avec attention pour être sûr de bien comprendre la situation proposée, et c’est parti ! Exemples de sujets : vous avez acheté un vêtement dans un magasin mais il ne convient pas, vous discutez avec le vendeur (joué par l’examinateur) pour le changer ou être remboursé. Autre situation : en arrivant à l’hôtel, votre chambre ne correspond pas à celle que vous avez réservée. Vous allez à la réception pour essayer d’en changer. Troisième exercice : expression d'un point de vue (cinq à sept minutes). Vous avez dix minutes (avant le début de votre passation) pour préparer ce dernier exercice. Il s’agit d’un petit texte, généralement un extrait de journal. Vous devez identifier le thème, résumer les idées et les principaux arguments, et donner votre opinion. Les examinateurs vont alors vous poser des questions supplémentaires pour approfondir certains points. Parmi les sujets classiques, on trouve : les études, l’utilisation d’Internet, les nouvelles technologies, la santé, l’environnement, les conditions de travail, les nouvelles formes de communication… La difficulté de cette production orale, c’est que les trois exercices sont distincts les uns des autres et que vous n’avez qu’une quinzaine de minutes au maximum. Mais rassurez-vous, ce sont les examinateurs qui gèrent le temps et vous indiquent à quel moment il faut changer d’exercice. Mais on peut ressentir une certaine frustration à enchaîner les exercices rapidement sans réellement approfondir une question en particulier. Mais ça, ça n’est pas de votre faute ! Soyez attentifs à la qualité de votre langue : au niveau B1, il faut avoir une bonne maîtrise des conjugaisons, un vocabulaire suffisant pour parler de sujets courants, et avoir un bon contrôle de la structure des phrases simples et des phrases compliquées les plus courantes, sans oublier une prononciation claire. Bonne chance à tous les candidats !

Posts récents

Voir tout