Du nouveau dans les épreuves de DELF-DALF en 2020

Quelques changements dans les épreuves de compréhension des DELF A2, B1 et B2 vont apparaître progressivement dans les sessions d’examen tout public et junior / scolaire à partir de 2020. Cependant, une phase de transition estimée à trois ans verra coexister les anciens et nouveaux formats d’épreuves. Alors, concrètement, quels sont ces changements ?

Il n’y aura plus de questions à réponses ouvertes. Pour que les copies soient toutes corrigées de la même façon, et ainsi respecter l’égalité entre les candidats où qu’ils soient dans le monde, seules des questions à réponse choisie (du type réponse a, réponse b, ou réponse c) dans les épreuves de compréhension de l’oral et des écrits des niveaux A2, B1 et B2 seront proposées.

Il y aura un plus grand nombre de questions à choix multiple. Ce format va permettre d’augmenter la fidélité des résultats et d’assurer l’évaluation des capacités cognitives propres à la compréhension orale et écrite. Les exercices d’appariement (faire correspondre un mot et une image, par exemple) et les tableaux à remplir avec des croix seront toujours utilisés, mais il n’y aura plus besoin de justifier les réponses.


Le nombre d’exercices. Plus d’exercices va permettre de supprimer ceux où le nombre de questions est trop important par rapport au nombre de mots à lire ou à écouter. Par exemple, l’épreuve de compréhension de l’oral du DELF A2 comportera 14 courts documents audio à écouter (7 documents audio actuellement) ou l’épreuve de compréhension de l’oral du DELF B2 proposera 5 documents audio à la place de 2.


La durée des épreuves. La modification des durées des exercices du DELF A2, DELF B1 et DELF B2 a pour objectif de permettre un nombre de réponses suffisant afin d’assurer une bonne couverture de contenu. Si en A2 et en B2 le nombre d’exercices et de supports évolue, la durée des épreuves ne change pas. La seule modification portera sur la durée de l’épreuve de compréhension écrite du B1 qui passe de 35 à 45 minutes.


La suppression des domaines de spécialité dans les épreuves du DALF. D’après le Cadre européen commun de référence pour les langues, les locuteurs de niveau C1 et C2 doivent être capables de comprendre des documents longs sur des sujets complexes hors de leur domaine. Pour le C2, les locuteurs doivent comprendre des documents sur un sujet spécialisé, même avec une terminologie non familière. Les candidats s’inscriront donc au DALF C1 ou au DALF C2 sans choisir de domaine de spécialité. Les sujets proposeront des thèmes de société abordables par tous les profils de candidats. La suppression des domaines de spécialité dans les épreuves du DALF C1 et du DALF C2 sera effective à partir des sessions de mars 2020.


Posts récents

Voir tout